Imprimer la page

J'acquiers la maison de mes rêves

J'utilise le capital 2e et/ou 3e pilier ou je mets en gage mes capitaux prévoyance ?

MA MAISON : UN MOYEN POUR FINANCER MA RETRAITE

  •  créer une valeur patrimoniale en investissant dans la pierre
  •  influencer de manière significative le budget à la retraite

UN ACCÈS À LA PROPRIÉTÉ FACILITÉ : AVEC LE 2E PILIER ET LE 3E PILIER LIÉ VOUS BÉNÉFICIEZ D'AVANTAGES FISCAUX MAIS ÉGALEMENT D'UN ACCÈS FACILITÉ POUR VOTRE RÉSIDENCE PRINCIPALE

  •  faire le choix entre versement du capital et mise en gage
  •  connaître les avantages et les inconvénients selon sa situation personnelle
  •  décider en toute connaissance de cause

CONDITIONS À RESPECTER : DIFFÉRENTES CONDITIONS POUR LE RETRAIT DU 2E OU 3E PILIER

  •  utilisation des fonds de prévoyance pour la résidence principale
  •  respect du minimum de 10 % de fonds propres provenant du 2e pilier

 

Pour que devenir propriétaire ne soit plus seulement un rêve et se transforme en un projet concret, apprenez comment tirer le meilleur parti de votre prévoyance.

Découvrez quelles options prioriser et quelles conditions respecter afin que la maison de vos rêves devienne non seulement une réalité, mais également un moyen pour financer votre retraite.

 

QUAND LA PRÉVOYANCE PROFITE AU PROPRIÉTAIRE

En faisant l’acquisition d’un bien immobilier assez tôt, vous agissez sur le poste le plus important de votre budget à la retraite. En effet, à l’âge de la retraite, les rentes du 1er et 2e pilier ne suffisent pas à garantir la totalité des revenus et, par conséquent, les charges locatives qui s’avèrent souvent importantes peuvent rapidement devenir une cause de soucis.

 

MA MAISON : UN MOYEN POUR FINANCER MA RETRAITE !

De plus, en investissant dans la pierre, vous créez une valeur patrimonialeque vous pouvez exploiter de différentes façons avant ou après la retraite :

  •  utilisation pour votre propre logement
    → pas de charges de location
  •  mise en location
    → revenu supplémentaire régulier
  •  création de capital suite à la vente du bien immobilier
    → réinvestissement du capital

 

UN ACCÈS À LA PROPRIÉTÉ FACILITÉ AVEC LE 2E PILIER ET LE 3E PILIER LIÉ

Souscrire une police d’assurance 3e pilier lié est un moyen de constituer des fonds propres pour l’achat d’un bien immobilier ou pour amortir un prêt hypothécaire.

Dans le cadre de la prévoyance, la Confédération suisse prévoit :

  •  l’utilisation des fonds cotisés sous le 2e pilier pour un accès facilité à la propriété ;
  •  l’utilisation des fonds cotisés sous le 3e pilier lié pour un accès à la propriété ou un amortissement de crédit hypothécaire ;
  •  un avantage fiscal sur les cotisations du 3e pilier lié qui sont déductibles des impôts à hauteur de CHF 6’768.-2 par année pour les salariés (dans le cas d’un travailleur indépendant, le plafond du montant déductible se situe à 20% du revenu annuel avec un maximum de CHF 33’840.-2).
 

LES CONDITIONS IMPORTANTES À RESPECTER

Quelques points importants sont à ne pas négliger et à garder à l’esprit si vous voulez pouvoir tirer avantage de la prévoyance pour financer la maison de vos rêves :

  •  Le 2e ou 3e pilier peut être généralement retiré uniquement 3 ans après sa constitution (selon les conditions de la caisse de pension ou de la fondation de prévoyance).
  •  Au minimum 10% des fonds propres ne doivent pas provenir du 2e pilier.
  •  En l’espace de 15 ans maximum ou une fois l’âge de 65 ans atteint, le taux d’endettement vis-à-vis de la banque ne doit pas dépasser 66% de la valeur du bien immobilier, c’est-à-dire que les fonds propres doivent atteindre 34% au minimum. En parallèle, les charges liées au crédit (intérêts, entretien du bien) ne doivent pas dépasser le tiers des revenus.

Le 3e pilier peut être considéré comme une sorte d’épargne dédiée à la réalisation de vos projets de vie. Cette épargne s’accompagne également des avantages d’une assurance vie (décès et invalidité), s’il est accompagné d’une assurance mixte.

Cependant, il ne faut pas oublier qu’en raison du plafonnement des cotisations annuelles dû à l’avantage fiscal, vous n’aurez pas la possibilité de cotiser à votre guise et c’est pourquoi il est important de prévoir assez tôt la constitution d’un 3e pilier.

 

MISE EN GAGE OU VERSEMENT ANTICIPÉ : QUELLE OPTION PRIORISER ?

Lors de l’utilisation de votre 2e ou 3e pilier pour l’acquisition d’un bien immobilier, vous avez le choix entre deux options avec des impacts différents.

 

Option n°1 MISE EN GAGE

On parle de mise en gage lorsque le capital du 2e ou 3e pilier est utilisé comme garantie pour l’achat d’un bien immobilier et n’est donc pas touché.

IMPACTS

  •  vous bénéficiez d’une économie d’impôts (capital non retiré et donc non imposé)
  •  vous gardez l’intégralité de vos droits aux prestations d’assurance (2e pilier)
  •  vous cumulez des intérêts sur le capital constitué sous le 3e pilier
  •  la déduction fiscale est plus élevée puisque la charge d’intérêts est plus élevée
  •  la charge d’intérêts est plus élevée

 

Option n°2 VERSEMENT ANTICIPÉ

Dans le cas du versement anticipé, le capital du 2e ou 3e pilier est directement utilisé pour l’achat du bien immobilier.

L’utilisation du 3e pilier pour le versement anticipé n’est pas soumise à conditions et l’intégralité du capital peut ainsi être retirée.

les conditions à prendre en compte pour le retrait du 2e pilier

  •  seulement 10 % des fonds propres pour l’acquisition d’un bien immobilier peuvent provenir du 2e pilier
  •  minimum de retrait de 20'000.-
  •  retrait possible tous les 5 ans
  •  jusqu’à 50 ans : retrait de la totalité du capital possible
  •  dès 50 ans : possibilité de retirer le plus élevé des montants entre le capital épargné jusqu’à l’âge de 50 ans et la moitié du capital qui sera disponible à la retraite
  •  rachat du capital du 2e pilier possible uniquement après avoir remboursé le versement anticipé (non remboursable avec les fonds du 3e pilier lié)
 

IMPACTS

  •  vous bénéficiez d’une hypothèque moins élevée et ainsi d’une charge d’intérêts plus faible
  •  vous ne bénéficiez plus de l’économie d’impôts supplémentaire, notamment perte de la réduction des déductions fiscales, et imposition du capital retiré
  •  vous avez moins de liquidités disponibles en raison des impôts à payer
  •  une lacune de prévoyance peut se créer selon le montant retiré

 

En résumé, les avantages et les désavantages du choix d’une mise en gage ou d’un versement anticipé, par rapport à votre prévoyance, à vos charges d’intérêts, ainsi que par rapport à votre potentielle économie d’impôts.

Votre choix entre les deux options se fera donc en fonction de vos priorités à court et à long terme.

 

 

PLANIFICATION DE VOTRE PRÉVOYANCE : les questions à se poser

S’y prendre suffisamment tôt, être au clair avec sa situation personnelle et se tenir informé des possibilités d’action en termes de prévoyance est essentiel.

BÉNÉFICIEZ DE NOTRE APPROCHE

  •  conseil sur la planification de votre prévoyance selon votre situation personnelle
  •  calcul prévisionnel de votre rente à la retraite
  •  solutions sur le capital à constituer à la retraite
  •  optimisation de votre patrimoine à terme

 

 

Faites appel à nos services :  prise de rendez-vous pour conseil +41 (0)800 829 830

 

1 La création de valeur patrimoniale entraine également une imposition.

2 Montant maximal fixé par la Confédération suisse en 2015 et revu tous les 2 ans.